Film Joao de Deus

Le silence est une prière

Avec la participation de l'équipe de la casa Dom Ignacio.

Sorti seulement au Brésil pour l'instant le film sur Joao de Deus,

le silence est une prière.

Le cinéaste Carioca Candé Salles propose de raconter la vie quotidienne d'un centre de guérison spirituel qui reçoit des milliers de personnes par an.

A un stade avancé du tournage, il y a 5 ans lors d'une visite en Suisse, il a noté un certaine résistance de Joao de Deus, connu sous le nom de Jean de Dieu, qui parfois a perçu la caméra, et ne s'est pas montré pleinement présent.

Joao de Deus a alors demandé s'il voulait faire un film vérité.

Ce à quoi le réalisateur à répondu oui

Jean de Dieu a alors donné son plein accord

Le film est maintenant à l'affiche gratuitement

Le réalisateur a pu donc étudier les phénomènes qui défient toute rationalité simple, comme la femme d'un ami qui avait surmonté un cancer de la tête grâce à Joao de Deus.

Ils ont alors enquêté sur le pouvoir du médium Joao de Deus.
Pour en savoir davantage, ils ont demandé une sorte d'autorisation au docteur Augusto de Almeida, esprit "coutumié" dans les incorporations de Jean de Dieu.

Le médium Joao de Deus a été surpris d'avoir la réponse " Je t'ai choisi " avant de rajouter qu'il étais "sale" et "qu'il devait se laisser nettoyer"

A partie de ce moment là a commencé le voyage pour le cinéaste de connaissance de soi et de compréhension.

C'est un film d'amour. Les gens ont remercié le cinéaste en le serrant dans les bras.
Filmer le surnaturel est difficile.  Le long métrage apporte des images inédites. Le film rend compte de la rencontre avec Chico Xavier "Ils étaient amis et ils s'aimaient" explique Candé Salles
En tant que cinéaste, le réalisateur a pris contact avec l'homme qui, analphabète fonctionnel ( Jean de Dieu ne lit ni n'écrit)
domine la pratique basée sur les fondamentaux de la pureté. Le réalisateur a vécu à Abadiana pendant 6 mois à la casa Dom Inacio de Loyola : "J'ai été enlevé dans mon cœur, par des sentiments de paix d'amour et de légèreté
Dans la casa Dom Inacio de Loyola "j'ai vu les vagues d'amour et de santé. J'ai été témoin de la réalisation de plusieurs intentions de guérisons.
"Je suis allé là-bas pour faire un film. Je ne croyais pas nécessairement en son travail. Toutes les découvertes étaient très organiques. Et la vérité est filmée la. J'ai vu beaucoup de miracles : les gens ont été guéris devant moi.
Jour après jour, j'ai vu les messages de Jean de Dieu aux patients, toujours répétés avec le même enthousiasme" explique-t-il.
"La passiflores est quelque chose qui apporte beaucoup de paix, sert de guide et nous nettoie. Utiliser comme une sorte d'acte énergétique, qui stimule notre connexion avec les valeurs positives' dit-il.
Le cinéaste souligne que Jean de Dieu demande à tous de ne jamais abandonner un traitement médical.